Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Se Faire Recruter Autrement
  • Se Faire Recruter Autrement
  • : Dans ce temps difficile ou l’emploi se fait rare et la concurrence nombreuse ce blog se veut être un laboratoire d’idées pour ‘SE FAIRE RECRUTER AUTREMENT’. Comment attirer l’attention des recruteurs sur soi? Comment se démarquer des autres candidats? Cependant ce blog s’adresse également aux recruteurs avides de nouvelles pratiques et des candidats innovants, leur avis nous sera très précieux dans le but de définir un code de bonnes pratiques pour ces démarches novatrices.
  • Contact

Profil

  • Gisela BONNAUD
  • Gisela BONNAUD
Strategic #HR BP Specialist #Recruiting #TalentAcquisition #TalentManagement #Mobility #Career #TLD #D&I #HRIS #Lean #Change #Management #Leadership
  • Gisela BONNAUD Strategic #HR BP Specialist #Recruiting #TalentAcquisition #TalentManagement #Mobility #Career #TLD #D&I #HRIS #Lean #Change #Management #Leadership

Recherche

24 septembre 2012 1 24 /09 /septembre /2012 16:07

 

Jeune Diplômé ou Senior en recherche d'emploi, soyez présent sur les réseaux professionnels. 

Pour décrocher un job, faites-vous repérer sur les réseaux sociaux comme Viadeo et Linkedin. Comment fonctionnent-ils ? Que mettre, ou pas, dans son profil Facebook pour se valoriser ?  Voici quelques conseils :

Se constituer un réseau grâce à Facebook, Twitter, Viadéo ou Linkedin

Soyez actif sur Viadeo, Linkedin, Facebook et Twitter

Utiliser Twitter de manière pro

Facebook, gérer sa vie privée quand on cherche un emploi

Viadeo, Linkedin, l'importance du profil

Les réseaux sociaux modifient les entretiens de recrutement

J'ai posté au culot une demande d'emploi sur Facebook et ça a marché !

J'ai changé de voie grâce à une amie Facebook

J'ai monté une vraie stratégie de recherche d'emploi avec les réseaux sociaux

Se constituer un réseau sur Internet vous aidera dans votre recherche d'emploi. Pour Laurent Brouat, expert en recrutement 2.0, 

créez-vous un compteViadéo et Linkedin avant la fin de vos études car plus vous commencez tôt plus cet investissement paiera.

Source : http://www.cidj.com/

 

Repost 0
Published by Gisela BONNAUD * - dans Recrutement & Médias Sociaux
commenter cet article
18 juillet 2012 3 18 /07 /juillet /2012 23:00
Une présentation intéressante réalisée par nos amis de la Société Alcimia lors de la WebAcademy RH 2.0 - Juillet 2012.
D’après le dernier baromètre Novamétrie-ANDRH, si pour l’instant moins d’un tiers des DRH interrogés ont intégré les réseaux sociaux dans leur stratégie RH, plus de la moitié déclarent néanmoins y réfléchir ; et ils sont 33% à reconnaître avoir changé leur pratique du fait du développement de ces nouveaux outils.
50% des collaborateurs estiment que les réseaux sociaux ont un rôle majeur à jouer dans le cadre de leur activité professionnelle. Et la génération Y, quel rôle joue-t-elle ?

1. Les RH 2.0, qu’est-ce que c’est ? 
Il est important d’anticiper les impacts du web pour ne pas se laisser dépasser. Lien naturel entre la communication et les salariés, le digital et le social media se mettent au service de l’entreprise. Surfez sur Facebook, Viadeo, Linkedin et vous serez surpris d’y retrouver bon nombre de collaborateurs déjà habitués à ces outils !

2. De quelle façon les réseaux sociaux peuvent actualiser et améliorer les performances des ressources humaines ?
Réseau social d’entreprise, blog, vidéos, plateforme collaborative… Nous vous présenterons les principaux outils accessibles avec le web pour dynamiser les ressources humaines de votre entreprise.

3. Gérer sa réputation en ligne : un enjeu crucial dans les ressources humaines
Salariés, candidats, collaborateurs sont déjà sur le web à travers leurs comptes Facebook, Viadeo, Linkedln…
- Que communiquent-ils sur l’entreprise ? Quelle image véhiculent-ils ?
- Comment installer une dynamique « réseaux sociaux » dans son organisation RH ?
- Intégrer les codes et les tons de communication adaptés au web.

 
Repost 0
Published by Gisela BONNAUD * - dans Recrutement & Médias Sociaux
commenter cet article
16 juillet 2012 1 16 /07 /juillet /2012 15:52

Depuis 2010, Canon est en pleine mutation. Pour vendre davantage de services que de produits, le constructeur cherche désormais à recruter des jeunes plus diplômés. Cette année, 70 à 100 recrutements sont prévus. Le point avec Philippe Le Disert, DRH de Canon France. Il aborde les sujets : la retention de talents, l'engagement, le bien-être au travail... 

Ce n’est pas une simple réorientation, c’est une véritable révolution. Celle du numérique qui touche au cœur des productions de Canon : les appareils photos et les imprimantes. Pour les premiers, c’est gagné : le Japonais est leader sur les marchés amateurs et professionnels, mais pour les secondes, la mutation n’est pas achevée. « Les gens impriment moins, pour des raisons environnementales ou économiques, invoque Philippe Le Disert DRH de Canon France. Nous nous transformons, d’une entreprise de distribution bureautique grand public, nous passons à la vente de services. » A terme, 50% du chiffre d’affaires du géant Japonais devrait provenir de ces nouvelles sources de revenus.

Des profils plus diplômés

Et son département est directement impacté par ce transfert de l’imprimante vers le conseil. Désormais, les nouvelles recrues seront des bac + 4/5 « des jeunes issus d’écoles de commerce et d’ingénieurs, susceptibles de prendre en charge des grands comptes et d’y fédérer des acteurs multiples ». Car chez Canon, il n’y a pas que les produits qui changent, mais aussi les clients. Le groupe s’attaque désormais aux grandes entreprises, sans pour autant délaisser les PME, ses cibles traditionnelles.

A l’écoute des salariés

Une mutation industrielle et commerciale de cette ampleur est souvent difficile à vivre pour les collaborateurs d’une entreprise. Pour mesurer leurs difficultés, Canon a enquêté auprès de ses salariés. En France, 70% d’entre eux ont rempli un questionnaire et se sont exprimés sur leur quotidien, des rapports hiérarchiques, à la charge de travail, en passant par les salaires. Toutes ces données ont été longuement analysées et un plan d’action approprié a été mis en place, service par service. Une méthode toute japonaise.

Différences culturelles

« Cela m’a surpris lorsque je suis arrivé dans le groupe, se souvient Philippe Le Disert. Contrairement à nous qui démarrons des process rapidement, quitte à les arrêter en cas de problème, les Japonais analysent et réfléchissent longtemps avant d’agir. Mais lorsqu’ils décident une action, ils vont jusqu’au bout. » En terme de production, cette force de décision a permis la bascule rapide vers le numérique. En termes de ressources humaines, elle permet d’en amortir les conséquences. Source Cadremploi.

 


Canon France : à nouvelle stratégie, nouvelles... par Cadremploi

Repost 0
Published by Gisela BONNAUD * - dans DRH...à vous !
commenter cet article
15 mars 2012 4 15 /03 /mars /2012 21:58

Deux CV, une seule embauche... Quel candidat décrocherait le poste? 

Jacques Froissant, fondateur du cabinet de recrutement Altaïde, analyse les CV de deux contrôleurs de gestion aux parcours à peu près similaires. L'un passe le test haut la main :  il indique très clairement le poste qu'il vise en haut de son CV, et détaille rapidement des expériences bien en phase avec ce qu'il cherche. Le second, au contraire, n'est pas assez direct: aucune indication sur le poste qu'il convoite. Sa formation occupe autant de place que ses expériences professionnelles, alors que, même s'il s'agit de stages, un recruteur attend d'en savoir plus. Il consacre une grande partie de son CV à des jobs étudiants intéressants -ils prouvent sa débrouillardise- mais qui devraient être réduits, au profit des expériences liées à ce qu'il cherche. L'Express.

Repost 0
Published by Gisela BONNAUD * - dans CV et Lettre de Motivation
commenter cet article
12 novembre 2011 6 12 /11 /novembre /2011 15:24

Comment tirer partie de ses relations, les solliciter au bon moment et de façon adroite ? Que vous soyez à la recherche d'un emploi ou d'une évolution de carrière, le réseau se manipule avec des pincettes.

On connaît beaucoup plus de personnes qu'on ne le pense, mais on sous-estime beaucoup trop ce potentiel relationnel. On confond aussi souvent le réseau avec le piston. Or, cela n'a rien à voir. Le réseau, c'est la faculté de multiplier et de faire fructifier les contacts. Et donc la capacité à recueillir des informations.

- Le meilleur réseau n'est pas celui qu'on croit. Car il ne suffit pas d'essayer de connaître des gens importants. Dans un réseau, la personne importante est à la jonction d'autres personnes, ou celle qui apporte des ressources supplémentaires.

- Pour faire fonctionner un réseau, jouez la carte de l'anticipation. Difficile d'appeler une connaissance pour lui demander directement un job. En revanche, faire marcher son réseau, c'est échanger des informations sur des places vacantes, des opportunités, des contacts... Avec peut-être au bout, la possibilité de décrocher un emploi.

Les règles d’or pour tirer profit de son réseau :

Se présenter. Votre interlocuteur ne se souvient peut-être plus de vous. Retracez en quelques phrases votre parcours et votre lien avec la personne sollicitée.

Adresser une demande claire. Vous devez expliquer ce que vous cherchez rapidement : une information, un service, un contact, une rencontre... Ne formulez pas de demande floue : "j'aimerais vraiment m'en sortir" ou "si vous entendez parler d'un emploi". N’envoyez pas votre CV ! Sauf si votre contact vous le demande.

Demander un service simple. Le service que vous demandez à votre interlocuteur doit être simple à réaliser. C'est la base du réseau. Une information simple pour l'un est précieuse pour l'autre. L'échange ne doit pas donner le sentiment d'être redevable.

Donner de ses nouvelles.  Il est important de faire vivre son réseau. Si votre situation évolue, envoyez un mail ou un petit mot aux personnes qui se sont donné la peine de vous répondre, même si ce n'est pas ce contact qui a marché. En début d’année, pensez à présenter vos vœux à l’ensemble de votre réseau. Une occasion en or pour renouer des contacts.

Autour d’un déjeuner ou d’un verre ? Il est toujours préférable de se rencontrer en personne pour ne pas se contenter de contacts virtuels. Ayez toujours sur vous des cartes de visite.

Renvoyer l'ascenseur. Si vous voulez rester dans le carnet d'adresses d'une connaissance qui vous a donné un coup de main, ne manquez pas de lui rendre la pareille dès que vous le pouvez.

- Les erreurs à ne pas commettre :

Se plaindre. Ne racontez pas toutes vos misères. Contentez-vous de demander votre service. Soyez toujours positif.
Etre impatient. Votre interlocuteur a peut-être besoin de temps pour répondre à votre demande. Proposez une date à laquelle vous pouvez le contacter, une semaine plus tard par exemple.
Insister. Si vous sentez que votre interlocuteur est débordé ou n'a pas le temps, proposez un autre moment de discussion. Ne rappelez pas plusieurs fois dans la même journée.
Se montrer égoïste. Ne parlez pas que de vous. Avant de formuler une demande, interrogez votre interlocuteur sur sa situation. Si ce dernier est en phase de licenciement ou d'évolution de poste, il est préférable de le savoir. (France5 Emploi)

 

 

Vidéo Studyrama TV & Apec

Repost 0